Ça suffit : Esneux n’est plus gérée !

À quoi sert encore le collège communal d’Esneux ? On peut légitimement se poser la question quand on assiste à la parodie de gestion communale dont se rend coupable la majorité PS-MR.

Commune de 13.000 habitants durement touchée par la crise et qui a dû récemment licencier une partie de son personnel communal (8 personnes en 2013) pour raisons budgétaires, Esneux a grand besoin d’être gérée avec un minimum de compétence. Force est de constater qu’au sein du Collège, on n’a ni temps ni compétence à consacrer à la gestion communale : on ne fait pas son travail !

Publié le mardi 29 avril 2014

Premier exemple :

En décembre 2013, deux membres d’Ecolo, ingénieurs spécialisés dans les questions énergétiques, réalisent bénévolement une étude préliminaire à un audit énergétique du Hall Omnisports d’Esneux, dont tout le monde sait qu’il est un gouffre à factures énergétiques. Ce pré-audit identifie quelques actions évidentes et propose des pistes de subsidiation par la Wallonie d’un véritable audit énergétique. Ecolo le transmet au Collège communal et à l’ASBL gestionnaire du Hall. Quand le groupe Ecolo demande, début avril, où en est ce dossier, le Collège communal déclare attendre une demande officielle de l’ASBL. Or il s’avère qu’une demande officielle a bien été introduite le 1er février par le Président de ladite ASBL. Lors du Conseil de ce jeudi 24 avril, aucun membre du Collège ne semblait toujours au courant. Il y a bien l’échevin des Travaux qui, dans sa barbe et avec peu de conviction, dit avoir lu la lettre, et en avoir déjà eu connaissance lors de la question d’Ecolo début avril. Si c’est effectivement le cas, alors pourquoi la majorité a-t-elle répondu qu’elle attendait une demande officielle ? Si c’est le cas, alors pourquoi aucun geste concret pour donner suite à cet audit n’a-t-il encore été posé ? Des citoyens motivés et bénévoles lui mâchent la moitié du boulot afin de réduire grandement les factures énergétiques de la commune et le Collège communal n’est même pas capable d’y donner suite ! Quatre mois d’inaction pour, sans doute, pleurnicher plus tard sur les effets de la crise !

Deuxième exemple :

Une réflexion est actuellement menée, au sein de la Commission Locale de Développement Rural, sur le développement du centre du village d’Esneux. Lors de la dernière réunion de la CLDR le 9 avril, un citoyen apolitique a demandé à la bourgmestre où en était la demande de subsidiation auprès de la Région Wallonne pour financer une étude de mobilité communale. Réponse de Laura Iker : « On attend toujours une réponse du cabinet. » La bourgmestre ignore donc qu’en décembre 2011, le ministre wallon de la Mobilité Philippe Henry a accordé une promesse de subside de 25.000 euros. Or depuis, personne ne semble au courant, et en tout état de cause, aucune étude n’a été lancée. Il est vrai qu’il aurait fallu pour cela effectuer un minimum de travail au sein du Collège. En décembre de cette année, la promesse de subside ne sera plus valable, la mobilité esneutoise n’aura pas été étudiée et le Collège pleurnichera sans doute sur les effets de la crise.

Le groupe Ecolo au conseil communal d’Esneux fait, depuis toujours, une opposition constructive. Et il ne demande pas la lune : simplement que la commune soit gérée, par un Collège communal dont les membres soient capables de consacrer un minimum de leur temps à effectuer le travail pour lequel ils ont été élus, et pour lequel ils sont payés. Force est de constater que, actuellement, ce n’est pas le cas !

Plus d’infos ?
Anne Dister, cheffe de groupe Ecolo au conseil communal, 0474 522 530
Pierre Jéghers, conseiller communal, 0477 706 619

A télécharger

Communiqué de Presse : Ça suffit !

Esneux n’est plus gérée : deux exemples


Document PDF - 63.3 ko - ouvrir document
Écolo donne ...

... une volée de bois vert.


Document PDF - 641.3 ko - ouvrir document