À POPOS DU PROJET DE « PONT- PASSERELLE » À TILFF : NOTRE GROUPE ATTEND DES AMÉLIORATIONS !

Publié le mercredi 22 juillet 2015

Le groupe local Ecolo d’Esneux-Tilff a pris connaissance du projet de « Pont-Passerelle » de Tilff et l’a examiné le plus soigneusement et le plus objectivement possible.

Nous constatons avec satisfaction que ce projet rencontre certaines attentes des citoyens d’Esneux-Tilff. D’une part, il concilie le souhait exprimé depuis toujours par les habitants du village ainsi que par le groupe Ecolo de maintenir le pont à son emplacement actuel avec la volonté d’Infrabel de supprimer le passage à niveau de la gare de Tilff. D’autre part, il améliore l’écoulement des eaux en cas de crue vu l’absence de pile dans le lit de la rivière (l’ancien pont comportait deux piliers dans l’Ourthe, ce qui faisait augmenter considérablement le niveau de l’eau lors des crues).

La création d’une passerelle piétonne sous le pont et les divers aménagements urbanistiques sur les deux rives constituent une avancée qui améliore la mobilité douce et l’accès à la gare. Il semble qu’une réflexion rigoureuse et professionnelle ait présidé à l’approche urbanistique et paysagère, notamment en ce qui concerne les abords immédiats de la gare (passage sous voie large et lumineux, quais aménagés pour les personnes à mobilité réduite, etc.) ainsi que l’entrée dans le village au bas de l’autoroute : rond-point « Neef » et boulevard urbain. Nous apprécions également l’étude soigneuse et fouillée au sujet des plantations dans les abords et des circulations douces.

Nous estimons cependant qu’il est impératif d’attirer l’attention des citoyens et des différents intervenants dans le dossier, dont le Collège communal, sur certains points qui, s’ils ne sont pas pris en compte, risquent d’aggraver la situation actuelle en ce qui concerne la mobilité dans Tilff et la qualité de vie de ses habitants.

  • Le phasage des travaux : l’aménagement du rond-point de l’Avenue Neef et du boulevard urbain sont actuellement prévus dans une seconde phase de travaux, non budgétée et reportée après la construction du pont. Ces deux postes doivent absolument être réalisés durant la première phase, notamment pour garantir la fluidité du trafic automobile. Sans cela, l’augmentation du trafic engendrée par la qualité de l’infrastructure, le réaménagement du carrefour et la suppression du passage à niveau de Tilff aggraveront la situation d’engorgement connue à Tilff.
  • L’absence d’une réflexion globale sur la mobilité à Tilff : il nous parait impératif d’intégrer ce projet d’ampleur dans une réflexion globale sur la mobilité à Tilff et de régler définitivement les problèmes liés aux points de congestion successifs pour la circulation automobile tels que le rond-point en bas de l’autoroute, l’avenue Laboulle, avec son quadrilatère et la descente de Beaufays au carrefour Wauters-Laboulle. Dans la continuité de notre rappel à la Majorité de réaliser le Plan Communal de Mobilité, nous plaidons pour une intégration complète de la réflexion dans ce Plan désormais en cours de réalisation.
  • L’aménagement de la rue « Fond du Moulin » et les expropriations : il nous parait nécessaire de dégager des budgets pour des expropriations supplémentaires pour les habitants du bas de la rue Fond du Moulin. Nous ne pouvons concevoir que les travaux et le trafic en probable augmentation aggravent leurs conditions de vie déjà difficiles.
  • Le lourd impact sur l’environnement et le paysage de la vallée : les travaux prévus dans la phase 2 pour supprimer les deux passages à niveau rue d’Angleur (PN7 et PN8) nous semblent aberrants et inutilement couteux, et ce d’autant plus que le versant droit de l’Ourthe a déjà été défiguré par le tracé de l’autoroute. Mieux vaut consacrer ces budgets à résoudre la question de la mobilité dans la localité.
  • Le cout pour la Commune : la prise en charge financière par la commune des travaux de réaménagement de la zone entre la passerelle piétonne, l’actuelle place de Tilff et la N633 doit être rapidement évaluée car elle risque de peser lourd sur les finances communales. Il serait dommage faute de budget, de laisser en friche cet espace.
  • Hauteur et pente : nous restons perplexes quant à la hauteur du pont et de l’incidence de la pente (10%), notamment, en ce qui concerne les difficultés et l’insécurité routière qu’une telle pente pourrait engendrer en cas de neige et de gel durant l’hiver.

En conclusion, au vu des problèmes relevés ci-dessus, Ecolo Esneux-Tilff se réserve actuellement de prendre position et attend des différents intervenants du dossier qu’ils :

  • reconsidèrent très rapidement le phasage des travaux et intègrent l’aménagement du rond-point Avenue Neef et du Boulevard urbain en phase I, et qu’ils veillent à rebudgéter les travaux sur cette base. Une demande en ce sens doit être introduite rapidement auprès du fonctionnaire délégué par la Commune ;
  • intègrent le projet de « pont passerelle » dans une réflexion et une mise en œuvre globale de la mobilité sur Tilff afin de profiter de ces grands travaux pour régler définitivement les problèmes de circulation automobile ;
  • veillent à la qualité de vie des habitants de la rue Fond du Moulin en dégageant un budget pour des expropriations supplémentaires ;
  • soient attentifs aux hauteurs et à la pente du « pont-passerelle » ;
  • trouvent une autre solution que le rabotage du flanc de colline pour supprimer les PN7 et PN8, voire s’interrogent sur l’utilité et le cout de ces travaux prévus en phase 2 ;
  • adoptent une posture qui tienne compte des intérêts des citoyens et précisent rapidement la nature et le cout des aménagements qui seront pris en charge par la commune en ces périodes de difficultés financières.