Il y a quelques semaines, nous apprenions que bpost envisageait de supprimer un grand nombre de boites aux lettres à travers la Belgique. À Esneux, c’est presque la moitié des boîtes rouges qui seront enlevées prochainement. En décembre, le Conseil communal a demandé au Collège d’envoyer une lettre à bpost pour s’indigner de la décision. Nous attendons la réponse.

En attendant, nous voulons rappeler ô combien ces boites aux lettres sont nécessaires et pourquoi ECOLO ESNEUX-TILFF s’oppose fermement à leur disparition. Il est vrai que le service postal, face aux mails, est moins utilisé qu’auparavant. Mais il est toujours utilisé. Nous sommes inquiets pour le futur : comment, en supprimant des boîtes, les citoyens vont-ils pouvoir les utiliser ? Le risque ? Que bpost continue la désertification postale en nous arguant encore qu’elles sont encore moins utilisées qu’avant (cercle vicieux !). Or, elles continuent de l’être plus ou moins régulièrement par une grande partie de la population. Nous sommes aussi inquiets de la potentielle suppression de boîtes dans plusieurs zones « reculées » de la commune. Ainsi, Montfort, Fontin, le Bois des Chevreuils, Méry ou encore Avister perdraient « leur » boîte, avec l’obligation pour les citoyens de se rendre ailleurs pour poster leurs plis. Ces suppressions sont aussi très peu écologiques puisque les citoyens prendront leur voiture pour se déplacer jusqu’à la boite la plus proche ou le bureau de poste d’Esneux. C’est aussi une décision injuste : les personnes à mobilité réduite ou nos aînés ne se déplacent pas toujours aisément. Aller plus loin est donc souvent plus difficile pour eux.

ECOLO ESNEUX-TILFF s’insurge et s’oppose à ce nouveau démantèlement du service public. Nous demandons donc à bpost de revoir sa copie et d’abandonner son projet déplorable.

Share This