Pour ce 1er conseil communal après les élections du 14 octobre, l’ancienne majorité MR-PS est apparue bien peu mobilisée et avec tellement d’absents que le quorum n’aurait pas été atteint sans les conseillers de l’opposition ! Il aurait donc été facile pour nous et nos collègues d’opposition du CDH de simplement nous lever et quitter la salle, rendant ainsi impossible la tenue du Conseil communal. 

Nous avons cependant choisi de rester pour marquer notre accord avec la motion de soutien à la famille Kaba, d’origine ivoirienne, résidant à Tilff et menacée d’expulsion par les autorités fédérales. Nous savions que cette motion serait soumise aux conseillers en fin de séance. 

Dans les points importants du Conseil communal :

  1. Le budget communal pour l’exercice 2019. Il est tout à fait inhabituel de présenter un budget à la suite d’une élection communale et avant que la nouvelle majorité soit installée. Cela laisse fortement supposer que l’ancienne majorité avait prévu de repartir comme avant ! Les conseillers CDH pensent même que ceci est illégal parce que c’est un acte politique majeur qui ne peut se faire en période « d’affaires courantes ». Nous avons évidemment voté contre ce budget et décidé de nous associer au recours à la tutelle fait par le CDH.
  2. Nous avons également voté contre la dotation à la Zone de police Secova pour marquer notre dépit de devoir voter une dotation d’un montant de 1.600.000,00 € sans la moindre pièce justificative et sans un mot d’explication de la part du commissaire divisionnaire.
  3. Nous avons voté pour la résiliation de la convention « concernant le terrain de camping de Tilff entre la Commune d’Esneux et le RSI de Tilff ». Mais nous avons fait remarquer que malgré un rapport de l’administration communale de 2013 stigmatisant le mauvais état des infrastructures du camping tel qu’il en rendait l’utilisation impossible, rien n’a été envisagé pendant 5 ans pour chercher des solutions et envisager un avenir à ce terrain. Ici comme dans beaucoup d’autres domaines : pas de projet, pas de pro-activité, mais beaucoup de passivité.
  4. Enfin, nous nous sommes opposés au « relampage » de la grande salle du hall sportif d’Esneux, alors qu’aucune suite concrète n’a encore été donnée à notre proposition d’audit énergétique déposée il y a 4 ans ! Il faut dire que ce renouvellement de l’éclairage de la grande salle est évalué à 80.000,00 € !
Share This