Un Repair-Café ?

Publié le dimanche 12 mai 2013

Que faire d’une chaise au pied branlant ? D’un grille-pain qui ne marche plus ? D’un pull troué aux mites ? Les jeter ? Pas question ! On les remet en état au Repair-Café qu’organise le SELesneux, à Méry, le vendredi 19 avril 2013, au 216 avenue d’Esneux (Maison de la laïcité), de 17:00 à 21:00.

Réparer ensemble, c’est l’idée du Repair-Café ; des rencontres ouvertes à tous. L’entrée est publique. Outils et matériel sont disponibles, pour faire toutes les réparations possibles et imaginables. Vêtements, meubles, appareils électriques, bicyclettes, vaisselle, objets utiles, jouets, et autres. Des experts en la matière sont aussi au rendez-vous, électriciens, couturières, menuisiers, réparateurs de bicyclettes.

On y apporte les choses en mauvais état qu’on a chez soi. Et on se met à l’ouvrage avec les gens du métier. Il y a toujours quelque chose à apprendre au Repair-Café. Qui n’a rien à réparer, prend un café ou un thé, ou aide à réparer quelque chose appartenant à un autre. On peut toujours aussi y trouver des idées à la table de lecture, proposant des ouvrages sur la réparation et le bricolage.

Pourquoi un Repair-Café à Esneux-Tilff ? Nous jetons énormément, même ce qui est à peine abîmé et serait parfaitement utilisable après une simple réparation. Nous ne savons plus comment réparer. Le savoir-faire en la matière est en voie de disparaître. Ceux et celles qui possèdent encore ces connaissances pratiques ne sont pas toujours appréciés à leur juste valeur. Ce savoir faire n’est ni assez reconnu, ni assez mis à profit.

Le Repair-Café change la donne ! Ceux qui autrement peut-être, seraient laissés pour compte, retrouvent leur place. Un précieux savoir-faire se transmet. Les objets remis en état sont plus longtemps utilisables et ne sont plus jetés, réduisant la consommation de matières premières et d’énergie nécessaires à la fabrication de nouveaux produits. Ce qui réduit aussi les émissions de CO2. Car fabriquer de nouveaux produits – et leur recyclage – produit du CO2.

Le Repair-Café apprend à voir autrement ce que nous possédons, à en redécouvrir la valeur. Le Repair-Café favorise un changement de mentalité, qui est la condition première d’une société durable construite par tous.

Le Repair-Café d’Esneux veut être une expérience, ludique et gratifiante, de la réparation qui s’avère souvent très simple. Venez et essayez !

Prochain Repair-Café du SELesneux : le 19 avril 2013, avenue d’Esneux 216 à Méry, de 17:00 à 21:00.
Merci de vous inscrire auprès de benoit.dupret@scarlet.be avant le 15 avril 2013, s.v.p.


Une organisation du SELesneux, avec ses remerciements à l’Administration communale d’Esneux pour l’accès au local.


Vous étiez merveilleux !

Une aussi belle soirée doit être célébrée.

Le Coco (Comité de Coordination du SELesneux), a fait merveille, encore une fois : La clé arrive par ceux qui crèchent à l’ombre de la place Jean d’Ardenne, tandis que d’autres arrivent d’un autre bout de l’horizon communal ou des hauteurs d’Amostrennes. Tout se met en place. Le décor sera tout à fait planté lorsqu’arrivera de quoi sustenter ceux qui auraient la dalle. Ce fut un café, ... espagnol, ... sans café. Le vin n’en aura été que meilleur ... c’aura été comme à Kana !

L’heure n’est pas encore là que Léon dégotte une ponceuse en rade et, en lui imposant les mains, la remet en marche, la teste et la range soigneusement dans sa boîte. Qui pourrait mieux faire ! ;o) À la suite de Léon, c’est toute l’équipe des "Experts" qui rentre en scène : Les cisailles de haies sont nettoyées au besoin, aiguisées et testées avec succès. Avec du vieux, on retrouve du neuf et au passage, on aura appris à ranger son outil, propre et huilé, pour le retrouver en état. Notre Dr en physique explique consciencieusement à reconnaitre la prise de terre et son utilité à ces dames qui s’amusent comme des gamines. Nous n’avons plus d’âge, même si le grille-pain ne pourra pas être ressuscité faute de connaître son ADN ... Après sa semaine de travail fatigante, Arnaud n’en aide pas moins Paty à réparer son mixer, en même temps qu’il s’initie à l’art du fer à souder au gaz, la rolls des fers à souder ... Mais Patrick n’a-t-il pas toujours le super matériel ? De l’autre côté de la table, Paty voit son ventilo démonté et nettoyé. Un bic démonté servira à souffler la poussière ; comme soufflette, ce n’est pas le pied mais pour le folklore c’est parfait : Paty apprendra qu’elle doit faire le ménage jusque dans sa chaufferette ! De l’autre côté, le jeune Léonel a apporté son vélo dont les câbles de freins sont résolument rouillés dans leurs gaînes mais les amis Léon et Daniel lui arrangent cela sans que Léonel ne manque rien de leur savoir faire : Léonel ne sera pas de cette génération de consommateurs totalement démunis lorsque son vélo nécessité un peu d’entretien pour bien fonctionner. Pour le plus grand bonheur de tous, Léonel et son frère font quelques tours dans la cours de récré avant de rejoindre Papa, confiné à la maison ... Ha ! Justement Papa, Il est aussi patrac que le vélo. Maman retourne avec une astuce : l’usage du MgCl². Quelques nouveaux venus repartent heureux et très intéressés. Gageons que nous les retrouverons bientôt comme membre du SELesneux, avec leurs photos :
- Martine repart avec un vélo ... qui roule. Elle est aussi heureuse que Léonel !
- et Pascal ... apprendra que sa machine à laver ... est OK ! Voilà un belle économie et tant pis pour Zanuzzi qui ne lui vendra pas encore une nouvelle machine !

Et puis, nous échangeons les rôles : à leur comptoir, Marie-Anne reçoit des pistes pour son linge dont le blanc est rétif : elle s’initiera à la terre de Sommières ou bicarbonate de Soude + eau oxygénée (surtout pas de Javel) et Marie-Claire renoncera à son grille-pain dont la résistance ... est définitivement grillée ... Marie-Anne va à la rencontre de Michel qui, sur son ordinateur, trace son précieux carnet d’adresses disparu dans le "cloud".

Au passage, on s’enquiert des absents : Cathy qui est trop loin, les petits soucis de santé de Colette ou de la Maman d’Andrée et de Claire Perey que nous ne connaissons pas encore tous, etc.

C’était une belle soirée en perspective ; elle aura bien répondu à ses promesses !

à la prochaine auberge espagnole du SELesneux !

clin-d’œil : R.H.  : Un Repair Café à Esneux, excellente nouvelle ! Cela rendre très bien dans le cadre du SEL. Merci à vous pour cette belle initiative. Un article agréable à lire. Tout y est.

L.S.  : Que de bobos réparés et que de participants heureux ! Partie remise, je pense, au vu des résultats.