Le RAVeL de Fêchereux au pont de Hony, ne dénaturera pas les berges de l’Ourthe

2010. Enquête publique pour la section de RAVeL de Fêchereux à Hony.

11 panneaux le long de l’eau, le premier en dessous du pont d’Hony et le dernier après la passerelle vers Esneux.

Mais aucun au niveau de l’aire de repos ; aucun visible depuis la route.

Publié le dimanche 22 juillet 2012

Ce 13 novembre 2010, le tracé RAVel souhaité par les voies hydrauliques (pour stabiliser la berge au passage,) est simplement sous le niveau de l’eau.

JPEG - 71.6 ko
Le pont de Hony, ce 13 novembre 2010.

Le tracé RAVeL proposé est situé à la limite du lit mineur et du lit majeur de l’Ourthe. L’urbanisme souhaite pourtant ne pas porter atteinte au lit majeur ...

Un détail qui tue ce "projet sur berge" : le passage sous le pont (d’Hony) devrait être élargi et donc enroché par le SPW pour la mise au gabarit du RAVeL ce qui serait une atteinte directe à la plus élémentaire notion de prévention des crues. Ceci André-Marie Valque, en tant que scientifique membre de la CCATM, l’a bien mis en exergue ... à l’époque.

Pour rappel :

1. Le site est classé par Arrêté Royal ; il est repris au Patrimoine Majeur ; il s’agit d’un des derniers segments de berge naturelle sur l’Ourthe inférieure.

2. L’aménagement de la berge en RAVeL est hautement préjudiciable sur le plan biologique (et plus particulièrement ornithologique : présence de martins pêcheurs, etc...)

3. Il est également très préjudiciable sur le plan paysager, alors que la traversée du village de Hony, qui se fait sans dommage depuis des années, ne l’est pas.

4. Bien plus, cette traversée du village de Hony permet de découvrir d’autres curiosités : le site de l’ancien canal, et de jolies maisons notamment. Par ailleurs, faire vivre les quelques commerces locaux est important.

5. Les quelques aménagements nécessaires pour faire passer le RAVeL dans le village (fléchages...) coûteront beaucoup moins à la collectivité que le bétonnage de la berge !

6. Le développement des RAVeL a fait apparaître qu’il y a trafic lent et trafic lent : Le moussaillon de 3 ans qui zig-zague sur son tricycle est un danger pour les cyclistes performants et les accidents se produisent. Il faut donc de la largeur que la berge ne permet pas. Par contre, sur le tracé du canal, la largeur permet de sécuriser tant le trafic lent des cyclistes que le trafic très lent des promeneurs.

Ce dossier date de 2005/2006, il s’agissait alors pour la Région de terminer une section manquante du RAVeL entre Hony et Fêchereux sur la berge encore naturelle de l’Ourthe en site classé. Ce projet a avorté une première fois mais le MET, aujourd’hui SPW, a remis le couvert.

Or les environnementalistes, les écologistes, les scientifiques proposaient très logiquement de faire passer ce RAVeL, (sans ruban bétonné, cette fois,) sur l’ancien canal remblayé de Hony. Ce point-de-vue est largement rejoint pas la population locale et les randonneurs.

JPEG - 60.6 ko
Le RAVeL à Hony, ce 13 novembre 2010.

Dans le cadre de l’enquête publique, Natagora a écrit à l’Administration communale. Cette lettre.

25 courriers de réclamation met le Collège dans l’obligation légale de convoquer dans les 15 jours une réunion où pourront s’exprimer les réclamants. Petit argumentaire.

En fait, l’administration communale enregistrera 40 réclamations. La réunion a été convoquée pour le 18 novembre 2010. En voici le compte-rendu.

Notes en marge de ce compte-rendu :

Patrimoine Majeur de Wallonie

Le site fait partie du Patrimoine Majeur de Wallonie (Patrimoine Paysager) :

Méandre de Féchereux constitué de : la Vallée de l’Ourthe (lit, berges, chemins et sentiers le longeant) depuis le pont de Neuray à Esneux jusqu’au pont d’Hony, la Roche aux Faucons à Plainevaux, le hameau de Ham, le plateau de Beaumont et pentes.

Monuments et sites :

Il est proprement incompréhensible que la commission des monuments et sites ait donné son accord.

Natura 2000

Le site fait partie du site Natura 2000 Vallée de l’Ourthe entre Comblain-au-Pont et Angleur BE33014 dont la berge sur une partie du parcours proposé fait partie intégrante (voir carte).

La fiche en question fait référence à sa vulnérabilité :

Vulnérabilité : (entre autres) Modification du profil des berges lors de travaux hydrauliques ; disparition de la végétation rivulaire et de perchoirs pour la pêche, propices au martin-pêcheur.

Le RAVeL sur le canal : oui, - mais pas sur berge, en zone Natura 2000, au détriment de la flore et de la faune (hirondelles de rivage, martins-pêcheurs, etc.)

un avis défavorable

Ce 30 novembre 2010, le Collège des bourgmestre et échevins a donné un avis défavorable au projet de RAVeL sur berge (Hony) proposé par le SPW. Les arguments avancés par les réclamants lors de la réunion de concertation ont fait mouche !

Le vote du Collège n’est qu’un avis, mais il marque un tournant dans ce dossier.

Ce jeudi 29 septembre 2011, coup de téléphone de l’échevin de l’environnement : le Ministre Philippe HENRY a refusé le permis concernant le projet de RAVeL sur les berges à Hony.

Le recours du Collège (que nous avons inspiré et soutenu) aurait-il porté ses fruits ? Ce 21 octobre 2011, les riverains réclamants reçoivent confirmation de la décision du Ministre. Néanmoins, la pression de l’administration forcera le Ministre à retirer son refus.

Habemus victoriam !

Ce 22 février 2013, 7 années de lutte sont enfin couronnées de succès : le permis d’urbanisme du RAVeL sur berges à Hony est R E F U S É !!
C’est ce qu’une lettre, du 19 mars 2013, du Service d’urbanisme d’Esneux confirme aux réclamants contre le projet de RAVeL sur berge.

A télécharger