BIC 54. Culture et Vie communale

Quelle est la place de la Culture dans la vie communale ?

Qu’est-ce que la Commune peut faire pour la Culture ?

Mais d’abord : au fond, qu’est-ce que « la Culture » ?

Publié le mardi 23 décembre 2008

La Culture, c’est tout ce qui nous aide à penser, à nous exprimer, à nous situer dans le monde en tant qu’individu et en tant que membre d’une collectivité. Nous avons bien besoin d’aide pour comprendre notre monde si complexe qui change si rapidement. L’intérêt de la culture, c’est sans doute de nous sensibiliser à toutes les questions qui se posent à nous et de le faire aussi bien de façon rationnelle que par l’approche artistique (grâce aux arts plastiques, au folklore, à la création littéraire ou musicale, etc.)

Il y a dans notre commune des personnes et des associations qui font un remarquable travail de mémoire grâce à la recherche sur l’histoire et les traditions locales : connaître notre passé et les œuvres de nos aînés, ce n’est pas de la nostalgie, c’est une marque de respect pour ceux qui nous précèdent et pour nous-mêmes, parce que c’est de là que nous venons. C’est pourquoi ce travail mérite le soutien et l’encouragement de notre Commune.

Il est aussi très important d’être au côté des artistes et des associations qui, aujourd’hui, créent, inventent de nouvelles formes, organisent des rencontres, des concerts, des expositions… Il faut les aider, les héberger, les soutenir financièrement, informer de leur travail. Au cours de la législature précédente, ÉCOLO a mis sur pied « Ouvrons les Ateliers », qui donne l’occasion aux artistes de chez nous de montrer leur travail. Le succès a été immédiatement au rendez-vous. ÉCOLO a aussi obtenu que l’achat d’œuvres d’art d’artistes locaux entre dans le budget de la commune.

De plus, ÉCOLO a été à l’initiative de la création de l’Escale, maison dédiée aux associations et à la culture. Nous avions alors consulté toutes les associations de la commune en organisant en 2003 un Forum des Associations. Nous nous réjouissons de constater le taux élevé d’occupation de l’Escale, ce qui indique à la fois qu’elle répond aux besoins d’hébergement des associations et que celles-ci sont énergiques.

Au moment où la Commune élabore un Plan communal de développement rural (PCDR), qui postule une forte participation citoyenne, il serait cohérent d’élaborer un contrat de gestion de l’Escale, dans lequel la Commune et le monde associatif s’engageraient vraiment et définiraient les objectifs à poursuivre ensemble et les moyens à mettre en place pour y arriver. Ce serait le signal fort qui rendrait justice à tous ceux et celles qui, individus ou groupements, « mouillent leur maillot » pour la vie culturelle dans notre commune.