BIC 57. Un cadre préservé au fil de l’Ourthe

« Ce qui fait le charme de la commune d’Esneux, c’est son cadre naturel. On notera le rôle important joué par la vallée de l’Ourthe. Ses versants boisés forment un écrin de verdure qui entoure les villages de Tilff et Esneux. Ses sites enchanteurs, ses points de vue merveilleux, ses hameaux pittoresques ont attiré dès la fin du XIXe siècle les visiteurs et les touristes ».

Publié le jeudi 27 août 2009

Ces lignes, tirées d’une brochure « Esneux, Horeca et Tourisme », résument les atouts touristiques de notre commune, auxquels on doit ajouter les atouts humains : restaurants et bistrots accueillants, fêtes de villages conviviales (Carnaval, 15 Août à Tilff, brocante d’Esneux, Betchète à Hony, Fête à Fontin, etc.) et animations culturelles (Ouvrons les Ateliers, les Six Cordes, etc.).

Que faire pour conserver et valoriser cette richesse humaine et naturelle ?

Sans tomber dans « le syndrome de Bilbao », cette ville basque espagnole qui a décuplé le nombre de ses visiteurs suite à la construction d’un grand musée à l’architecture audacieuse, on peut souhaiter l’amélioration de certaines infrastructures : quand on voit la réussite urbanistique de la place de Tilff, on se prend à rêver de la même chose pour le centre d’Esneux.

De même, la rénovation du parc Brunsode et du Musée de l’Abeille, l’amélioration de la mobilité, la remise en état de sentiers forestiers, la création d’espaces de convivialité et le développement de l’Escale : voilà une série de mesures qui rendront notre commune plus attrayante pour les visiteurs.

Dans cette optique, la commune dispose maintenant d’un repère : le Plan Communal de Développement Rural (PCDR). Par son côté participatif, intégrant toutes les composantes de la vie communale, le PCDR nous guidera au moment d’élaborer une politique touristique communale. La référence permanente au PCDR nous aidera à conserver un équilibre entre l’apport économique du tourisme (clientèle pour le secteur Horeca, les autres commerces, et pour les artistes et artisans) et le nécessaire respect de notre patrimoine paysager, biologique et culturel.

À cet égard, nous pensons qu’il est important de rester extrêmement vigilants en ce qui concerne certains projets d’équipement routier, entre autres ceux d’Infrabel liés à la suppression des passages à niveau. Espérons que les citoyens s’informeront et interpelleront leurs élus respectifs pour que tous les mandataires communaux refusent net les projets qui menacent les atouts touristiques de notre commune.